2e Forum Smart City : une journée pour construire l'open métropole

 |   |  643  mots
Le 1er forum Smart City avait été organisé par La Tribune en 2015
Le 1er forum Smart City avait été organisé par La Tribune en 2015
Open métropole, mobilité, rayonnement international et investissements sont les thèmes phare du 2e Forum Smart City, qui se tiendra à Toulouse le 7 décembre. Plusieurs experts nationaux et internationaux de la smart city interviendront ainsi que des acteurs locaux (élus, startups, grands groupes). Voici le programme.

Deux ans après le lancement de la démarche smart city par Toulouse Métropole, les premières réalisations et les premiers projets devraient voir le jour en 2017. La métropole toulousaine figure en effet parmi les 31 projets français retenus pour le programme d'investissements d'avenir portant sur la ville intelligente. Dans ce cadre, l'État a annoncé en début d'année une subvention publique de 5 millions d'euros.

Afin de mieux comprendre comment se structure la stratégie de la métropole toulousaine, La Tribune organise le 2e Forum Smart City demain, le 7 décembre, à Toulouse, en partenariat avec Toulouse Métropole et Live in a living City. Cette journée sera l'occasion de présenter les innovations urbaines menées par la ville en matière d'open métropole, en présence d'experts nationaux et internationaux de la smart city.

-->  Pour vous inscrire à l'événement, cliquez ici

Lire aussi :Toulouse Smart City : ce que dit un rapport du ministère de l'Environnement

Programme

Une première table ronde donnera la parole à Carlos Moreno, expert smart city, et Bertrand Serp, président d'Open Data France et vice-président de Toulouse Métropole en charge de l'Économie numérique. Des grands groupes et ETI tels que Veolia et Berger-Levrault viendront aussi présenter leur stratégie sur le sujet.

Mélanie Tisné-Versailles, directrice du laboratoire des usages, donnera sa vision de la participation du citoyen à l'Open Métropole et expliquera le rôle de ce dispositif mis en oeuvre par Toulouse Métropole.

Lire aussi : Smart City, Mélanie Tisné-Versailles, nouvelle directrice du laboratoire des usages

Le second temps fort de la journée sera consacré aux impératifs de mobilité en matière de smart city en présence de Mireille Apel-Muller (IVM), Jean-Louis Pech, président du directoire d'Actia Group, Thierry Grangetas, directeur régional d'ERDF, Jean-Michel Lattes président de Tisséo, et Xavier Salort, représentant d'Easymile.

Tout au long de la journée, de nombreuses startups dont les innovations contribuent à l'élaboration de la smart city viendront pitcher, notamment Qui dit Miam ?, Ze Watt et Telegrafik.

Lire aussi : Startups et industriels au cœur de l'expérimentation smart city à Toulouse

Autre thème annoncé pour cette journée : Open Metropole et rayonnement international.

Trois experts sous forme de keynotte

Pierrick Thébault, lead designer chez Qwant, et chercheur spécialiste de l'internet des objets et de la visualisation des big data, expliquera comment connecter les lieux privés et publics grâce à un nouveau modèle de personal data box.

Francis Jutand, directeur général adjoint de l'Institut-Mines-Télécom, s'exprimera sur les nouveaux paradigmes sociétaux en matière de Smart City et fera partager sa vision pluridisciplinaire sur la prospective de la ville. Il posera la question de la nature des données et des problématiques de développement autour des données ouvertes ou fermées.

Carlo Ratti, directeur du SENSEable City Lab au Massachusetts Institute of Technology (MIT) fera partager sa vision de la construction de la ville intelligente au regard du développement  de la technologie ces dernières années.

Qu'est-ce qui pousse les industriels à investir ?

La dernière table ronde de la journée sera consacrée à un thème incontournable, celui des investissements en matière de smart city. Un sujet dont se sont aujourd'hui emparés les grands groupes. Icade et Veolia expliqueront leur stratégie en la matière en présence de Raphaël Catonnet, le directeur d' Oppidea, la SEM d'aménagement de Toulouse Métropole, et d'Andreea Strachinescu. Cette dernière, responsable de Smart City pour l'Union européenne, gère le programme de financements sur le sujet et encourage les investissements.

Lire aussi : Toulouse Smart City : Bertrand Serp répond aux critiques de l'opposition

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :