Euro 2016 : reportage photo sur la simulation d'attentats multi-sites

 |   |  579  mots
Simulation d'une explosion dans l'enceinte de la Fan Zone sur les allées Jules-Guesde
Simulation d'une explosion dans l'enceinte de la Fan Zone sur les allées Jules-Guesde (Crédits : Rémi Benoit)
Un exercice de sécurité civile a été mené le 14 avril à Toulouse, désignée ville hôtesse de l'Euro 2016 pour 4 matchs de la compétition (entre le 10 juin et le 10 juillet). Scénario : soir de match à Toulouse, des terroristes attaquent simultanément la Fan Zone et le Stadium dans lequel se produit une prise d'otages. Une troisième attaque suivra à l'aéroport. Les conclusions de cet exercice ne seront pas communiquées par la préfecture. Photos.

L'objectif de l'exercice réalisé hier (jeudi 14 avril) était de déclencher le plan blanc, tester la coordination des services de l'État et des procédures appliquées depuis les attentats de Paris. Plus de 800 participants ont été sollicités.

21h06

exercice sécurité euro 2016


© photo Rémi Benoit

L'exercice commence : une explosion retentit dans l'enceinte de la Fan Zone sur les allées Jules-Guesde. Un terroriste vient de se faire exploser au milieu de la foule. La police sécurise la zone puis la sécurité civile et les pompiers, déjà sur place, prennent en charge les premières victimes. Celles dont le pronostic vital est engagé sont immédiatement évacuées vers les hôpitaux de Purpan et Rangueil. Quarante-cinq minutes plus tard, un premier bilan fait état de 30 blessés et 2 morts. La cellule de crise centrale est activée au SAMU.

 22h

exercice sécurité euro 2016


© photo Rémi Benoit

Un poste de regroupement des victimes est aménagé dans le hall du Quai des Savoirs tout proche. Un premier tri de victimes est effectué sur place entre urgences absolues et urgences relatives par le SAMU 31. L'exercice se poursuit avec la noria des ambulances qui commence.

22h

exercice sécurité euro 2016


© photo Rémi Benoit

Dans le même temps, au Stadium, une seconde simulation d'attaque terroriste vient de se produire. Peu d'informations filtrent mais une équipe du raid se positionne pour extraire une personnalité qui assistait au match.
Pendant l'Euro, chaque soir de match à Toulouse, le groupe de policiers du RAID - habituellement basé à Bordeaux - sera positionné à Toulouse.

23h

exercice sécurité euro 2016


© photo Rémi Benoit

Le préfet de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées Pascal Mailhos, le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc et le procureur de la République de Toulouse Pierre-Yves Couilleau donnent une conférence de presse et livrent les premiers éléments.

À cette heure, le premier bilan estimé par le SAMU 31 fait état de 86 victimes. Deux heures après la première explosion, 160 personnels du CHU sont mobilisés, chirurgiens, anesthésistes et médecins ont été rappelés. En une heure, une trentaine de blocs opératoires est opérationnelle, une activation plus rapide rendue possible depuis le retour d'expériences des attentats de Paris. On vient d'apprendre qu'une troisième attaque est en cours à l'aéroport Toulouse-Blagnac. Aucun journaliste n'a eu accès à cette partie de l'exercice.

Le procureur de Toulouse a activé la cellule de crise et le parquet de Paris a été prévenu. Des magistrats sont attendus dans les prochaines heures.

23h30

exercice sécurité euro 2016


© photo Rémi Benoit

Le gymnase Daniel Faucher, non loin du Stadium, est transformé en poste médical avancé (PMA) pour les victimes de l'attentat du Stadium. Des dizaines de personnes y sont accueillis en attendant leur évacuation au CHU, elles sont prises en charge en fonction du degré de gravité de leurs blessures. À l'approche de l'Euro 2016, plusieurs sites de la ville ont été identifiés pour pouvoir accueillir des PMA en cas de plan blanc.

Les conclusions de cet exercice seront tirées dans les jours à venir, mais la préfecture indique qu'elle ne communiquera pas dessus.

Pour rappel, à l'occasion des matchs de l'Euro 2016, Toulouse attend 33 000 personnes au Stadium, 12 000 à la Fan Zone et la ville table sur 66 millions d'euros de retombées économiques (selon le centre économique du sport).

Pendant toute cette période, le procureur a prévu une augmentation des contrôles d'identité, inspections visuelles, fouilles des sacs dans toutes les zones de la ville concernées par la compétition.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :