PLB : que dit la lettre de Jean-Luc Moudenc à Jacques Oberti ?

 |   |  144  mots
Jean-Luc Moudenc, le président de Toulouse Métropole.
Jean-Luc Moudenc, le président de Toulouse Métropole. (Crédits : Rémi Benoit)
Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole, a rendu public ce mercredi 2 mars le courrier qu’il a envoyé hier (le 1er mars) à son homologue du Sicoval Jacques Oberti. Jean-Luc Moudenc y justifie son choix de ne pas financer le prolongement de la ligne B à Labège. Pour rappel, c’est le Sicoval qui a annoncé la nouvelle de l’arrêt du projet, et Jean-Luc Moudenc n’avait pas souhaité s’exprimer avant, malgré une avalanche de réactions. Dans cette lettre, Jean-Luc Moudenc propose notamment de commencer le chantier de la 3e ligne de métro en 2019 par Labège. Découvrez-là dans son intrégralité.

Après les déclarations du Sicoval mardi 1er mars au sujet du dossier PLB, Le président de Toulouse Métropole Jean-Luc Moudenc contre-attaque.

Dans un communiqué, Toulouse Métropole rappelle que "les deux collectivités concernées étaient convenues de ne pas médiatiser leurs négociations afin de préserver un climat apaisé favorable aux discussions". En réaction aux "déclarations unilatérales faites dans la presse depuis 48 heures", Jean-Luc Moudenc a décidé de rendre publique la lettre qu'il avait envoyé à Jacques Oberti, le président du Sicoval, mardi 1er mars.

Le président de Toulouse métropole y justifie son choix de ne pas financer le prolongement de la ligne B à Labège et propose notamment de commencer le chantier de la 3e ligne de métro en 2019 par Labège.

ffff

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/03/2016 à 22:23 :
Nous nous engageons dans une prise d'otages des toulousains de la métropole et de leurs élus.
Nous avons appris l'abandon du bhns-ouest, remplacé partiellement par un réseau linéo dont le modèle actuel de la ligne L16 n'a pas un aspect flatteur parce qu'il ne roule pas en site propre.
Nous allons subir les travaux d'allongement de certains quais de la ligne A afin d'accueillir par "rabattement" les usagers de ce linéo.
Dès la mise en service, contre toute attente et à la surprise des responsables du SMTC, il apparaîtra que la station Jean-Jaurès est saturée et qu'il n'est pas possible d'améliorer le débit de la ligne A dans l'immédiat.
Nous serons en 2019, un an avant les élections municipales, la troisième ligne deviendra indispensable, les travaux devront être faits au pas de charge.
Toute source de financement sera la bienvenue, impôts, vente des biens publics, concession au secteur privé, etc................
Qui a dit que le maire de Toulouse manquait de stratégie? Se comporter comme une girouette est le meilleur moyen d'épuiser ses opposants.
Le lanceur de marteau fait plusieurs tours avant de le lâcher, il est important qu'il le lâche au bon moment.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :