Startup : Yestudent lève 450 000 euros et vise l'international

 |   |  229  mots
Camille Raymond, fondateur de Yestudent
Camille Raymond, fondateur de Yestudent (Crédits : Rémi Benoit)
La startup toulousaine Yestudent, hébergée au sein d'At Home, annonce sa première levée de fonds d'un montant de 450 000 euros, réalisée en majorité auprès de Capitole Angels. Cette plateforme, qui oscille entre le couchsurfing et Airbnb, permet aux étudiants en voyage ou en période de concours de se loger à prix modique sur le canapé d'un autre étudiant.

Il aura fallu 7 mois à Camille Raymond et ses associés pour boucler leur première levée de fonds d'un montant total de 450 000 euros. "Un travail de longue haleine" selon le fondateur de Yestudent. La startup annonce en effet ce vendredi 15 avril un tour de table qui réunit Capitole Angels (à hauteur de 212 000 euros), Digital Place Invest et la BPI.

L'objectif de cette opération est de financer le développement international de Yestudent. Pour rappel, le site web lancé en juin 2014 propose aux étudiants en voyage ou en période de concours de se loger à prix modique sur le canapé d'un autre étudiant (une moyenne de 15 euros la nuit).

"Nous souhaitons accélérer notre développement en Europe, en Australie et aux États-Unis, explique Camille Raymond. Nous avons une progression des réservations de 10 % par semaine et notre objectif est de faire toujours plus. Nous avons une vision globale de notre marché. L'international est indispensable."

La jeune société ne souhaite pas communiquer sur son chiffre d'affaires ni sur le nombre précis de réservations ("plusieurs dizaines de milliers") mais affiche avec fierté la croissance de ses effectifs. "Nous avons commencé à 5 en 2014, et nous sommes 16 aujourd'hui. C'est une croissance très rapide, qui représente pour moi un vrai challenge", assure le jeune manager.

La société réfléchit à l'ouverture prochaine de filiales à l'étranger.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :