Un an après, quel bilan pour MyFeelBack aux États-Unis ?

 |   |  37  mots
Julien Hourrègue, Aurore Beugniez et Stéphane Contrepois les trois cofondateurs de MyFeelBack
Julien Hourrègue, Aurore Beugniez et Stéphane Contrepois les trois cofondateurs de MyFeelBack (Crédits : DR)
Lancée en 2011, la startup toulousaine MyFeelBack a ouvert en décembre 2014 une filiale à New-York pour accélérer son déploiement à l'international. Un an après, son logiciel de questionnaires de satisfaction est déjà utilisé aux États-Unis par L'Oréal ou la RATP et la jeune société est devenue la 4e entreprise toulousaine à remporter le Pass French Tech.

C'est en plein cœur de Manhattan, le poumon économique de New-York, qu'est née il y a un an MyFeelBack Inc, la filiale américaine de la startup toulousaine. Fondée en 2011, MyFeelBack a mis au...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :