Téléchargez
notre application
Ouvrir

Logements étudiants : les bailleurs rassurés par la garantie impayés

La garantie impayés a permis d'aider 1.300 étudiants à louer un logement en 2010-2011
La garantie impayés a permis d'aider 1.300 étudiants à louer un logement en 2010-2011
Objectif News  |   -  195  mots
Mis en place en 2010 pour faciliter l'accès au logement des étudiants, le partenariat qui unit le PRES, le Crous, la Région Midi-Pyrénées, la FNAIM et la chambre des propriétaires, livre de premiers bons résultats.

Sur les 90.000 étudiants inscrits dans les écoles et universités toulousaines, 55.000 sont chaque année à la recherche d'un studio ou d'une chambre.
Loyer moyen constaté sur le marché pour ces petites surfaces : entre 300 et 450 €. Pour rassurer les bailleurs, éviter les impayés et aider les étudiants à se loger, le PRES a mis en place une garantie impayés pour les étudiants français ou étrangers dépourvus de garant.

Bilan ? « En 2010-2011, nous avons octroyé 1.300 garanties, dont 550 dans le parc diffus et 750 dans le parc du Crous. Cela a généré 80 alertes et grâce à de la prévention, finalement seulement 15 impayés pour un montant de l'ordre de 10.000 € », analyse Marie-France Barthet, la directrice exécutive du PRES Université de Toulouse.

C'est très net, le dispositif déride professionnels de l'immobilier et propriétaires indépendants, rassurés par l'appui d'une puissance publique. Selon les dernières données, 20 % des étudiants aidés cette année ont loué leur studio par le biais d'une agence immobilière. « Ce chiffre a doublé en un an », constate Marie-France Barthet, tandis que 50 % louent directement à des propriétaires.

Béatrice Girard

Crédit photo Rémi Benoit

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :