Téléchargez
notre application
Ouvrir

OTIE, l'immobilier de bureaux reste dynamique

Toulouse, Blagnac et Labège regroupent le plus grand nombre de transactions
Toulouse, Blagnac et Labège regroupent le plus grand nombre de transactions
Objectif News  |   -  248  mots
L'OTIE (Observatoire toulousain d'immobilier d'entreprise) vient de publier le bilan du marché de l'immobilier d'entreprise au premier trimestre 2012. L'activité reste dynamique, elle est tirée par les grosses transactions. Autre fait notabe, les investisseurs sont de retour.

28 732 m2 de bureaux ont été commercialisés au 1er trimestre. « C'est un peu moins que l'an dernier à même époque, car nous avions alors enregistré une importante transaction en compte propre, décrit Pascale Cieutat la directrice de l'OTIE. « Néanmoins, c'est plus que la moyenne des transactions enregistrées depuis 2007 qui s'élève à 26 650 m2 », indique-t-elle.

C'est à Toulouse, Blagnac et Labège qu'ont eu lieu le plus grand nombre de transactions. Par ailleurs, les transactions supérieures à 1000 m2 expliquent cette bonne tenue du marché. Dix ont déjà été enregistrées ce premier trimestre, c'est deux fois plus que l'an dernier à même époque. Dans le même temps, le marché des petites surfaces reste dynamique avec 17 transactions de moins de 100 m2 enregistrées.

Le stock de bureaux disponibles est quant à lui en légère baisse avec 243 200 m2 contre 267 700 m2 au 1er trimestre 2011.
L'activité des locaux d'activités et des entrepôts enregistre lui, une forte baisse des surfaces commercialisées avec 23 244 m2 contre 46 081 m2 l'an dernier à la même époque. C'est l'activité logistique qui connaît la plus forte baisse, tandis que les locaux d'activité représentent 82 % des surfaces placées. Le stock augmente de 12 % dans ces segments.

Enfin, les spécialistes se félicitent du retour des investisseurs, « En trois mois nous avons enregistré six transactions pour un montant de 30 M€ et le taux prime atteint 6,8 %. Ce dynamisme s'explique par le retour du clé en main en locatif », analyse Pascale Cieutat.

Béatrice Girard

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :