Téléchargez
notre application
Ouvrir

Exclusif - Montaudran-Aerospace : Une tour de 100 m de haut en projet à Toulouse

Par Objectif News  |   |  628  mots
"La ZAC comprendra une tour de 60 mètres qui mixera logements et bureaux et une tour haute de 100 m, réservée à des bureaux"
"La ZAC comprendra une tour de 60 mètres qui mixera logements et bureaux et une tour haute de 100 m, réservée à des bureaux"
Eurydice Roncen, architecte, collaboratrice de David Mangin et chefe de projet pour l'aménagement du site Montaudran Aerospace détaille les contours du projet et le calendrier de réalisation. Interview.Quelle est la mission de David Mangin et de l'agence Seura dans l'aménagement de Montaudran Aerospace, et quelle est la spécificité de ce projet ?

Eurydice Roncen, architecte, collaboratrice de David Mangin et chefe de projet pour l'aménagement du site Montaudran Aerospace détaille les contours du projet et le calendrier de réalisation. Interview.

Quelle est la mission de David Mangin et de l'agence Seura dans l'aménagement de Montaudran Aerospace, et quelle est la spécificité de ce projet ?

L'agence Seura et David Mangin ont été missionnés pour créer la ZAC et assurer la maitrise d'œuvre de tous les espaces publics. Nous délimitons donc toutes les parcelles, publiques, privées et déterminons l'équilibre de la ZAC. Quant à la spécificité de ce projet, c'est sans conteste son aspect historique avec cette longue piste d'aviation que nous appelons « le monument horizontal ». Elle mesure 1,8 km de long. Les 500 premiers mètres sont classés, il n'était donc pas question d'y toucher. Pour le reste, nous n'avions pas de contrainte imposée par le CUGT. Néanmoins, nous avons choisi de construire tout le projet urbain autour de cette piste, en y positionnant des parcelles et des bâtiments en quinconce pour éviter tout effet couloir.

Comment parvenir à donner une unité à ce grand espace en mixant logements, commerce, activités tertiaires et espaces publics ?

Cette mixité, nous la considérons comme un atout et pour la construire nous travaillons sur deux axes. Un axe nord-sud, le long de la piste en créant une place centrale autour de laquelle il y aura des logements et des commerces. Vers le sud, au niveau de la liaison multimodale sud est (LMSE), on trouvera un pôle de recherche et de tertiaire. C'est d'ailleurs à cet endroit que se trouve l'Espace Clément Ader.
Le deuxième axe, est-ouest, va jusqu'au Canal du Midi. Le projet prévoit la création de deux passerelles, pour enjamber le périphérique et la voie de chemin de fer qui permettront aux habitants de la ZAC et des quartiers voisins de l'Ormeau et Montaudran d'accéder au Canal du Midi. Au niveau de la répartition du bâtit, la ZAC de 50 hectares comprend 355 000 m2 de SHON (surface hors œuvre nette) constructible et d'équipement public, dont 50 000 m2 dédiés aux enseignements, 190 000 m2 au tertiaire, 20 000 m2 aux commerces, 15 000 m2 aux espaces publics et 80 000 m2 aux logements. Il y aura en tout 1 130 logements, dont 800 logements mixtes et 330 studios et logements destinés aux étudiants et aux chercheurs.

Quelle est la hauteur prévue des bâtiments ?

Au niveau des hauteurs de bâti, au cœur de la ZAC elles seront limitées à 15,5 m de hauteur pour les logements. Deux lignes de bureaux plus élevées, de 34 m environ seront construites pour faire écran au périphérique et à la voie de chemin de fer. Enfin, la ZAC comprendra deux points plus élevés : une tour de 60 mètres qui mixera logements et bureaux sur la place centrale et tout à fait au sud une tour haute de 100 m, réservée à des bureaux. On l'appelle fenêtre sur piste, car elle a une vue dégagée sur toute la longueur de la piste. Le tout sera très végétalisé, avec des squares, des parcs et des espaces très plantés.

Quel est le calendrier de réalisation ?

La phase de concertation est terminée et la ZAC sera officiellement créée ce mois d'avril par la ville de Toulouse. En suivant, l'appel d'offre pour le choix d'un aménageur va être lancé et nous devrions connaître son nom à la fin de l'année. Concernant les espaces publics, le démarrage des travaux est prévu courant 2013, au sud de la ZAC et les livraisons seront ensuite phasées jusqu'en 2020.

Propos recueillis par Béatrice Girard.

© photo DR

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :