Pas de métro à Labège : le CEO de Sigfox Ludovic Le Moan exprime sa colère dans une tribune

 |   |  444  mots
Ludovic Le Moan est le PDG de Sigfox. Crédit : Rémi Benoit.
Ludovic Le Moan est le PDG de Sigfox. Crédit : Rémi Benoit.
Ludovic Le Moan est en colère. Le CEO de Sigfox et président de l'IoT Valley, dont l’entreprise est basée à Labège, ne digère pas l’annonce faite cette semaine : il n’y aura pas de prolongement de la ligne B du métro jusqu’à Labège. Dans une virulente tribune publiée ce vendredi 4 mars, il interpelle directement Jean-Luc Moudenc, estimant que "Toulouse et son agglomération sont victimes d’un manque de vision". Jean-Luc Moudenc a répondu en début de soirée.

Après la colère des élus du Sicoval, c'est au tour des chefs d'entreprise de monter au créneau après la mise à l'arrêt cette semaine du projet de prolongement de la ligne B du métro jusqu'à Labège.

Ce vendredi 4 mars, le CEO de Sigfox et président de l'IoT Valley, Ludovic Le Moan sort de son silence dans une tribune intitulée "Toulouse et son agglomération victimes d'un manque de vision !".

Il exhorte Jean-Luc Moudenc de "lancer cette prolongation de la ligne B du métro" et s'interroge : "Comment peut-on, aujourd'hui, imaginer vivre avec une vision aussi étriquée des enjeux économiques et écologiques ?"


Pour rappel, le Sicoval a confirmé ce mardi 1er mars l'arrêt des négociations avec Toulouse Métropole sur le prolongement de la ligne B du métro jusqu'à Labège. Très remontée après l'abandon du projet, la collectivité a lancé une campagne sur les réseaux sociaux à l'encontre de Jean-Luc Moudenc, le président de la métropole toulousaine.

Ce dernier a rendu public mercredi le courrier envoyé la veille à Jacques Oberti, président du Sicoval. Dans cette lettre, le président de Toulouse métropole y justifie son choix de ne pas financer le prolongement de la ligne B à Labège et propose notamment de commencer le chantier de la 3e ligne de métro en 2019 par Labège avec une arrivée du métro prévue en 2024.

La réponse de Jean-Luc Moudenc

Dans un courrier envoyé à Ludovic Le Moan ce vendredi soir, Jean-Luc Moudenc s'étonne de constater que le CEO de Sigfox "puisse se laisser berner par une campagne politicienne de désinformation".

Il assure que l'accusation selon laquelle il cherche à freiner le développement économique de Labège "relève du fantasme" et rappelle que sa proposition pour desservir le sud-est toulousain passe par une troisième ligne de métro et un téléphérique urbain.

Le maire de Toulouse termine son courrier en invitant Ludovic Le Moan à échanger directement avec lui : " la porte du Capitole vous est ouverte".

Une réunion organisée par Georges Méric lundi

Le président du Conseil départemental de Haute-Garonne Georges Méric a annoncé qu'il tiendra une réunion ce lundi "avec toutes les parties prenantes sur le dossier". Mardi, il avait estimé que Jean-Luc Moudenc commettait "une erreur politique" en privilégiant la troisième ligne de métro car "le projet du PLB est financé et prêt à être lancé et répond à l'urgence de désenclaver le sud-est toulousain".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/03/2016 à 9:28 :
Pas forcément en phase avec M. Moudenc sur nombre de dossiers, je considère au contraire que sur ce dossier ses propositions sont équilibrées.

En effet, le projet initial de prolongement du métro à Labège était une hérésie. Nulle part en France vous trouverez une ligne de métro prolongée de 5 stations et 4 km, avec desserte d'une rame sur 3 tellement la fréquentation sera minable, pour une zone de 12.000 emplois, un centre commercial, quelques établissements d'enseignement et 0 habitants !

Qu'une ligne soit prolongée jusqu'au début de Labège Innopôle pourquoi pas, mais l'intérieur de la zone ne mérite que des lignes de bus. L'agglomération toulousaine a plein de besoins en transports en commun, tout aussi criants sur d'autres territoires (nord, ouest ou nord-ouest par exemple).

On ne peut pas indéfiniment concentré l'emploi sur un secteur aussi excentré que Labège, avec aucune ambition de construction de logement à proximité. A quand des décideurs économiques sur Toulouse qui comprendront que le mieux serait de se localiser en centre ville, secteurt le mieux desservi depuis toutes les directions.
Réponse de le 07/03/2016 à 14:41 :
Incroyable fred31 d'écrire de tel propos ! C'est vraiment négliger les 12 000 personnes qui se rendent à Labège tous les matins. Quand à l'idée de concentrer les emplois dans le centre de Toulouse ... vous me faites rêver !
Ce n'est simplement pas normal que Labège, un des pôles de diversification de Toulouse ne soit pas correctement desservi. Nous faisons les frais des divergences Sicoval/Grand Toulouse, une raison de plus de ne plus croire à nos politiciens...
a écrit le 05/03/2016 à 7:37 :
Oui ludovic le moan a raison
Il a bien analyse la situation
Il faut arreter les discours de politique politicienne
Toulouse et sa region ont besoin d ambition de prospective ét d energie
Et non d attitudes ringardes et timorees
a écrit le 04/03/2016 à 18:59 :
Bravo Jean-Luc !! Et si le métro n'est qu'une histoire "politicienne" c'est que vraiment M. Moudenc, vous avez qu'une bien piètre vision du dynamisme économique du Grand Toulouse, et sur la zone Sud-Est.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :