Initiatives et entreprises en difficultés dans le top 10 des articles les plus lus

 |   |  950  mots
Les articles sur Morning, Latécoère, Fourchette & Bicyclette, Ateliers Tersi et Sud Radio font partie des 10 plus lus de 2016
Les articles sur Morning, Latécoère, Fourchette & Bicyclette, Ateliers Tersi et Sud Radio font partie des 10 plus lus de 2016 (Crédits : Rémi Benoit/DR)
Témoignant d'un réel intérêt pour la réalité économique (parfois douloureuse) des entreprises, les articles sur les sociétés en difficulté représentent la moitié des meilleures audiences de 2016 sur le site de La Tribune Toulouse. Voici donc le top 10 des articles les plus lus de l'année.

Alors que l'avenir de Morning n'est toujours pas assuré, les difficultés de la néo banque installée à Saint-Elix le Château ont eu l'effet d'un séisme dans l'écosystème numérique. La startup de 50 salariés a failli mettre la clé sous la porte avant Noël et a mis au grand jour les réelles difficultés pour les startups à trouver un modèle économique pérenne tout en gardant leur indépendance.

 Lire aussi : La startup Morning peut reprendre ses activités

Sans aucun doute, malgré la faible participation à la consultation citoyenne lancée par Carole Delga, la question du nom de la nouvelle région a passionné les lecteurs. Ce dossier, aussi symbolique qu'anecdotique, a valu à la nouvelle présidente de Région plusieurs critiques acerbes, notamment des Catalans. Aujourd'hui le nom de la nouvelle région est officiellement Occitanie.

Lire aussi : C'est officiel, la région s'appelle Occitanie

Coup de tonnerre chez l'équipementier aéronautique Latécoère l'été dernier quand le directeur général Frédéric Michelland a été remercié par les principaux actionnaires du groupe, les fonds Apollo Management et Monarch Capital. Il a été remplacé depuis par Yannick Assouad, en provenance de Zodiac Group. Le plan de restructuration de Latécoère est toujours en cours.

Lire aussi : Latécoère : débarqué, Frédéric Michelland parle d'un "choc" et défend son bilan

Cette initiative positive a fait le buzz en février dernier et l'information reprise par de nombreux médias : en partenariat avec l'association Les Incroyables Comestibles, la municipalité d'Albi a engagé une démarche visant à faire de la commune une ville autosuffisante sur le plan alimentaire, misant sur le bio et les circuits courts. La préfecture du Tarn a ainsi remis au goût du jour l'agriculture urbaine et a mis des terres cultivables à disposition des maraîchers.

Polémique chez Airbus en février dernier quand l'avionneur a décidé de changer les règles de pointage dans les ateliers de production. Les salariés sont invités à badger déjà vêtus de leur bleu de travail pour améliorer la compétitivité de l'entreprise sur les sites de Toulouse, Nantes et Saint-Nazaire. Opposée à la mesure, la CGT d'Airbus (minoritaire) a alors dénoncé "une mise sous pression des salariés" "dans l'unique but d'améliorer la marge du groupe". Depuis, le groupe dans son intégralité s'est réorganisé.

Lire aussi : Plan social chez Airbus : les élus locaux soutiennent la direction du groupe

Plusieurs startups toulousaines ont rencontré des difficultés à lever des fonds en 2016. Fourchette & Bicyclette, qui propose des paniers pour l'apéro, a ainsi annoncé le 17 juin sa mise en liquidation judiciaire. La jeune société fondée en 2013 avait lancé une opération de vente de t-shirts pour maintenir l'activité mais les sommes récoltées n'ont pas été suffisantes.

Lire aussi : Startups : qui a levé le plus de fonds en 2016 à Toulouse ?

La startup Ateliers Tersi, fondée à Toulouse il y a deux ans et demi par Arnaud Tersiquel a fermé en mai dernier, faisant le buzz sur les réseaux sociaux. Le jeune chef d'entreprise a en effet annoncé sur facebook la fin de son aventure entrepreneuriale. "La fin d'une aventure, mais pas un échec", assure-t-il, alors. Mais le constat était clair : la société de production et vente des chaussures haut de gamme Made in France n'était pas rentable. Aujourd'hui Arnaud Tersiquel est le directeur de l'espace At Home, qui accueille des startups au centre ville de Toulouse.

Lire aussi : Startups : le tabou de l'échec enfin levé ?

Entre incertitude et colère, les salariés toulousains de Sud Radio accusaient le coup, au printemps dernier. Fiducial Médias, le propriétaire de la station, leur a en effet annoncé fin mai le déménagement de la radio à Paris. Une page se tourne pour cette radio historique, qui, dans les faits, n'a toujours pas déménagé en ce mois de janvier 2017. Plusieurs salariés de la station en revanche, on été licenciés ces dernières semaines.

Ryanair a inauguré le 7 septembre sa première ligne au départ de Toulouse, pour rallier Berlin. Dans la foulée, six lignes à destination de Bruxelles, Fès, Londres, Madrid, Malte et Varsovie ont été lancées au mois de novembre. La compagnie low-cost irlandaise vise 600 000 passagers en 2017. En visite à Toulouse, le PDG de Ryanair s'est néanmoins inquiété des conséquences du Brexit pour sa compagnie.

La Tribune Toulouse l'annonçait dans une interview exclusive en septembre dernier : le PDG de Sigfox préparait une nouvelle levée de fonds inégalée. Elle s'est concrétisée en novembre dernier avec 150 millions d'euros levés, notamment auprès de l'industriel Total.

Lire aussi : Une Silicon Valley de l'IoT à Labège ? Notre dossier complet

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :