3,3 millions d'euros récoltés pour la sauvegarde du canal du Midi

 |   |  334  mots
L'appel aux dons de Voies navigables de France a porté ses fruits en 2016
L'appel aux dons de Voies navigables de France a porté ses fruits en 2016 (Crédits : Sophie Arutunian)
Depuis 2013, 3,3 millions d'euros ont été récoltés pour la préservation du canal du Midi. Ces dons ont permis, pour l'année 2016, l'abattage de 3 400 platanes pour ralentir la propagation du chancre coloré, ce champignon qui ravage les berges du canal. Sur la même année, 3 600 arbres ont été replantés.

L'an dernier, 3 400 platanes ont été abattus pour 3 600 arbres replantés le long du canal du Midi. En effet, les platanes du canal, ravagés par un champignon, le chancre coloré, ont nécessité une vaste campagne de protection depuis 2006. En 2016, année des 20 ans de l'inscription du canal du Midi au patrimoine mondial de l'Unesco et des 350 ans de la signature de son édit de construction par Louis XIV, des événements médiatisés ont permis de mobiliser beaucoup d'acteurs.

3,3 millions d'euros depuis 2013

L'objectif fixé par Voies navigables de France (VNF) dans son appel aux dons est d'abattre les platanes afin d'éviter la propagation du champignon, tout en replantant d'autres arbres à la place. Depuis 2013 les dons récoltés s'élèvent à 3,3 millions d'euros (le coût moyen de remplacement d'un arbre, de l'abattage à la replantation s'élève à 3 000 euros). Parmi ces dons, on retrouve les collectes auprès du grand public, les dotations des collectivités et les dons via le mécénat d'entreprise de VNF. Les dons d'entreprises ont augmenté de 8 % en 2016, et l'on y retrouve des acteurs économiques majeurs : Airbus Group, Malet, HSBC, Engie mais aussi les Éditions Privat et GRDF qui ont rejoint la mission mécénat de VNF en 2016. Du côté des particuliers, l'augmentation des dons s'élève à 12 % en raison des nombreux événements organisés en lien avec les deux anniversaires du canal en 2016.

L'an passé, ce sont 186 chantiers qui ont été menés pour les abattages, la préparation des sols, les plantations et les berges. On compte également 375 nouveaux nichoirs installés en 2016 afin de préserver la faune largement présente et impactée par ce champignon.

Néanmoins, malgré les 3,3 millions d'euros récoltés depuis 2013, le chantier est loin d'être terminé. 17 730 platanes ont été abattus sur les quelques 42 000 qui longent le canal, et la restauration du canal du Midi doit encore s'étaler sur les 20 prochaines années pour un coût total estimé à 220 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :