Guide Like You, la start-up toulousaine qui met en relation les touristes et les habitants

 |   |  586  mots
Après Londres et Bruxelles, Guide Like You souhaite se développer en Europe, à Amsterdam notamment
Après Londres et Bruxelles, Guide Like You souhaite se développer en Europe, à Amsterdam notamment
La start-up toulousaine Guide Like You met en relation des particuliers qui souhaitent visiter une ville et des habitants locaux qui souhaitent la faire découvrir. "C'est du smart-tourisme". Déjà actif à Paris, Toulouse, Londres et Bruxelles, le site internet espère connecter 10 villes européennes d'ici la fin de l'année. Le business model est le même que celui de Blablacar ou AirBnB.

La start-up toulousaine Guide Like You met en relation des particuliers qui souhaitent visiter une ville et des habitants locaux qui souhaitent la faire découvrir. "C'est du smart-tourisme". Déjà actif à Paris, Toulouse, Londres et Bruxelles, le site internet espère connecter 10 villes européennes d'ici la fin de l'année. Le business model est le même que celui de Blablacar ou AirBnB.

Faire aussi bien qu'AirBnB ou BlablaCar, c'est l'objectif fixé par deux Toulousains pour leur start-up de smart-tourisme : Guide Like You. C'est en 2012 que Brice Martinou et Stéphane Millet, 23 ans, ont imaginé un site de rencontres collaboratif qui met en relation les habitants d'une ville (les SmartGuides) et les SmartTouristes. L'objectif ? Voyager différemment en faisant des économies.
Chaque touriste peut choisir son guide selon le prix horaire qui lui est proposé, mais surtout selon les goûts et les centres d'intérêt. Pour un groupe de 6 personnes, il faut compter entre 12 et 20€ de l'heure. "Avec deux informaticiens toulousains d'Epitech, nous avons développé un algorithme pour suggérer aux touristes les profils qui leur ressemblent", raconte Brice Martinou. En retour, SmartGuides et SmartTouristes bénéficient de réductions au sein du réseau de partenaires de Guide Like You. "Des cinémas, bars ou restaurants qui sortent de l'ordinaire". Une cave à bière faisant office de salle de jeux d'échecs ou un café-librairie caritatif sont à la carte. Confiants, les deux toulousains projettent de développer une application pour mobile afin d'alerter les utilisateurs des nouveaux "bons plans" en temps réel. Une carte interactive collaborative est aussi en création.

Un modèle économique tourné vers l'international
Guide Like You perçoit une commission pour chaque transaction et négocie un contrat annuel avec ses partenaires. Activée en août 2014 à Paris et Toulouse, la plateforme vient de conquérir Londres et Bruxelles, deux mois seulement après son lancement. Les deux jeunes diplômés espèrent s'implanter dans une dizaine de grandes villes européennes d'ici la fin de l'année, dont Amsterdam, Copenhague, Berlin, Rome, Madrid, Barcelone et Lisbonne. "Une fois consolidés en Europe, nous envisageons de nous développer en Asie et en Amérique où nous avons fait une étude de marché", confie le co-fondateur. En juin, Brice Martinou et Stéphane Millet ont obtenu le premier prix du Concours Entrepreneur 2014 de l'Université Capitole et la 4e place du Concours Régional des Étudiants Créateurs d'Entreprise (CRECE), avec à la clé 6 000 euros de financement. Ils espèrent maintenant obtenir 15 000 dollars à travers une campagne de crowfunding (financement participatif) qui sera bientôt menée aux États-Unis.

Économie collaborative

L'économie collaborative est au cœur du travail, mais aussi du produit : "Nous voulons créer une communauté de collaborateurs qui renforce le lien social". Une plateforme de consommation collaborative, par définition plus "humaine", serait plus attractive qu'un mode de consommation classique selon Brice Martinou. Travaillant eux mêmes en "co-working", les jeunes entrepreneurs ont déjà pu bénéficier d'un mois de bureau gratuit au sein de La Cantine, lieu de travail collaboratif spécialisé dans les technologies numériques au cœur de Toulouse. "Nous cherchons un nouvel espace et avons pensé au Welcome City Lab, un incubateur parisien dédié à l'innovation dans le secteur du tourisme ou encore Netil'360 à Londres", ont-ils confié. D'après le magazine économique américain Forbes, l'économie collaborative pesait plus de 3,5 milliards de dollars en 2013.

Jérémie Cazaux

©photo Guide Like You

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :